Une prison à St Laurent du Var ? Si cela arrive on fait quoi ?

Nous avons avec Nathalie, évoqué depuis plusieurs années la question de l'implantation d'une prison à St Laurent du Var. C'est une décision qui se prend au niveau du ministère de la justice et de l'intérieur, et qui a commencé a être abordée bien avant qu'Emmanuel Macron ne soit élu.

Certains candidats à ces élections municipales pensent que c'est une honte d'accepter une décision sur laquelle le conseil municipal n'a pas de prise. Lors de l'avant dernier conseil municipal, un projet de résolution pour demander l'implantation d'un lycée, justement sur le même terrain, est sorti, comme par hasard juste avant les élections. Nous avons un devoir de vérité vis à vis des laurentins en évitant de leur faire croire qu'il suffit d'arriver aux affaires ou d'y rester pour que cette éventuelle implantation n'arrive pas. Même si tout le monde ne l'envisage pas avec plaisir, il faudrait sortir de la réaction épidermique et réfléchir un peu avant de s'opposer.

Lors de la campagne des législatives, nous avons, Nathalie et moi, expliqué notre position. Elle est publique et lisible sur le mur facebook de Nathalie ou sur mon blog: https://www.cedric-augustin.eu/inde...

Je ne vais pas en recopier tout le contenu ici, mais juste la conclusion:

De mon point de vue :

  • une prison c'est de l'emploi pour les habitants et entreprises de la commune,
  • ce sont des voisins pas très gênants,
  • il parait même que c'est comptabilisé comme du logement social, ce qui permettrait à la commune de se rapprocher des objectifs de la loi SRU sans dépenser un centime et réduire les pénalités imposées à notre commune.
  • réduire la surpopulation carcérale est un prérequis pour mettre en place une politique de réinsertion et accessoirement éviter les phénomènes de radicalisation en prison.

Bref beaucoup de points positifs pour la commune, et j'attends encore que l'on me fournisse les inconvénients. Il me semble donc raisonnable d'encourager le maire de St Laurent du Var à négocier avec l'État pour obtenir des routes, des aménagements municipaux et des contre-parties plutôt que de s'opposer à cette prison.

Dans les contre-parties qui me semble intéressantes à négocier, des idées comme ça en vrac:

  • Une entrée et une sortie sur la 202bis ce qui ajouterait un pont à St Laurent et permettrait de détourner une partie du trafic qui ne fait que traverser notre commune, juste pour traverser le Var.
  • Le financement de l’aménagement de la route de la Baronne par l'État au lieu de la métropole, ce qui accroît d'autant les possibilités d'investissements dans d'autres quartiers.
  • Une participation accrue de l'état à l'amélioration de l'antenne de police nationale de St Laurent du Var.
  • Un financement d'une partie de la vidéo surveillance autour de la prison par l'État, permettant par mutualisation des ressources, de réduire les coûts pour la commune de ce gouffre financier.

Cedric.

Partager Partager ce contenu

Vous pourriez aussi aimer...

  • Agenda: atelier du projet le 25 février sur l'enfance, la jeunesse et l'éducation
  • Il y a aujourd'hui plusieurs manières de mener campagne...
  • Qui sont les colistiers de Nathalie Audin ?
  • Homme et Animal, une vie commune
  • Réunion publique le 11 février
  • Comment s'est constituée notre liste et le choix de sa tête
  • La France a des Elles
  • Pour des cantines sans nitrite

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.