A Saint-Laurent, le tissu associatif est garant du lien social, préservons le...

Avec plus de 400 associations, la Commune de Saint laurent du Var bénéficie d'un tissu associatif dense. Elles se répartissent de manière équilibrée sur l'ensemble des secteurs d'utilité sociale habituellement occupés par les assocations, une centaine d'associations sportives et une centaine d'associations culturelles constituent l'essentiel de l'offre de la Commune. Le statut associatif est en crise, il appartient à la Commune de les consolider et de les pérenniser.

Nous faisons plusieurs propositions allant dans ce sens.

Fortes du dynamisme de leurs bénévoles et de leurs salariés, les associations sont les seules structures économiques à être capables de faire deux euros avec un.

Et pourtant, elles sont souvent méprisées. Au mieux dans de nombreuses communes, les associations sont les instruments de la politique municipale, au pire, elles sont clientélisées par des politiques peu scrupuleux; elles sont rarement considérées comme de véritables PARTENAIRES. L'existence d'un tel partenariat implique des droits et des obligations réciproques entre l'association et la Commune.

L'Etat a initié une Charte de la Vie Associative permettant d'anticiper les éventuelles difficultés entre associations et commune. Cette charte assure une réciprocité entre la Commune et l'Association. Nous proposons qu'elle soit signée à Saint Laurent du Var. Nous proposons, dans ce cadre, la création d'un Conseil Consultatif de la Vie Assocative au sein duquel seront abordés tous les points relatifs à la relation entre associations et commune (critères de subvention, mise à disposition de locaux, de personnel, manifestations communes ou cogérées...). La Commune s'engagera pour les signataires de la Charte à assurer une relation avec l'ensemble des autres partenaires publics de l'association afin que celle ci ne soit plus seule quant il advient un problème de financement.

La Commune s'engagera également à motiver ses délibérations lors des non attributions de subvention ou des attributions partielles. L'attribution de subvention ou la mise à disposition de locaux ne doit plus relever du fait du prince. La Commune s'engage à rendre publique l'ensemble des subventions et de mises à disposition de moyens (locaux, personnel, matériel). Par ailleurs, la Commune dédommagera forfaitement les associations qui ne seront pas retenues et qui auront rempli corrrectement leur dossier de demande de financement.

Afin de consolider le modèle économique des associatons employeuses et anticiper les ruptures de trésorerie, la Commune mettra en place un fonds assurant les dépenses, notamment de personnel, en fin d'année. Celui ci sera de trois fois le montant de la masse salariale chargée. Il sera voté une seule fois et permettra à l'association de faire face aux aléas non prévisibles. Ce fonds sera cogéré par la Commune et l'Association avec un droit de tirage justifié par une situation particulière. Il pourra éventuellement faire l'objet d'un partenariat avec France Active.

Les associations font face à des problématiques de gestions inconnues des autres acteurs économiques. Quelle entreprise mènerait un projet sans être assurée de son financement? C'est le quotidien des associations. Elles sont à la croisée des chemins entre gestion privée et gestion publique.

Cette situation complexifie considérablement leur gestion. La constitution de ce fonds de roulement aura vocation à leur permettre de ne pas être en permanence en tension financière et à réfléchir sereinement à une éventuelle restructuration. Il faut sortir les associations de l'urgence permanente et des solutions bricolées.

Nous proposons également d'étendre le conventionnement obligatoire pour les associations percevant plus de 23 000€ de subvention à l'ensemble des associations dont le financement publique est supérieur à 1000€ 

Il est incontestable que les associations assurent à Saint Laurent du Var comme ailleurs, une véritable mission d'utilité sociale indispensable à la cohésion du territoire. Imaginons seulement un mercredi sans action associative?

Toutefois, les associations sont aussi confrontées à des difficultés liés à la raréfaction des finances publiques. Il convient d'être particulièrement vigilants à leur préservation. Toute une génération de dirigeants va progressivement partir, il conviendra d'inciter les plus jeunes à prendre des responsabilités de gestionnaires; Il faudra, avec le soutien de la Commune, assurer cette formation de jeunes dirigeants.

Les associations, à Saint Laurent du Var, sont le poumon social de la ville. Nous nous engageons à les préserver.

Nathalie.

Partager Partager ce contenu

Vous pourriez aussi aimer...

  • La République ensemble, la politique du quotidien...
  • Charte du candidat inclusif
  • Culture: parce que parfois, il est inutile de réinventer l'eau chaude, il suffit de regarder chez le voisin ce qui fonctionne bien...
  • Économie: notre réunion Zone Industrielle. Premiers éléments de notre programme économique
  • Atelier N° 2 Nos propositions concernant les moyens municipaux pour prévenir les violences faites aux femmes
  • Installons Ensemble, à Saint Laurent-du-Var, le développement durable
  • Signature de la charte du Printemps Républicain
  • Vie démocratique – vivre ensemble

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.