Vie démocratique – vivre ensemble

A la suite de notre premier atelier du projet, des idées ont complété les propositions que nous avions émises. Celles-ci restent amendables via vos commentaires jusqu’au dépôt de notre liste. Une fois notre liste déposée et notre programme figé, nous nous engageons au cours des six prochaines années de mandat à revenir vers vous régulièrement pour faire le bilan des actions engagées.

Co-construction avec les citoyens et évaluation

Nous souhaitons présenter les projets structurants aux habitants, aux entreprises et aux associations avant qu'ils ne soient finalisés, soit sous la forme de réunions, plus probablement en utilisant les outils numériques. Ces outils de concertation permettront d’informer les Laurentins et les Laurentines tout au long du processus de gestion du projet. Toutes nos actions seront systématiquement évaluées. Il s’agira, également, de modifier les manières de faire des cadres territoriaux qui devront savoir, au-delà des élus, s’adresser, aussi, aux habitants.

Proposition issue de l’atelier :

  • Des comités de suivis composés de citoyens volontaires seront réunis par les adjoints et élus en charge de délégations en fonction de leurs besoins et de l’importance des projets portés. La décision de présenter un projet à l’avis du comité de suivi citoyen sera validée par le bureau municipal et par le directeur ou la directrice général des services afin de ne pas encombrer les services. L’élu devra motiver sa décision finale auprès du comité de suivi avant présentation en commission et en Conseil municipal.
Information, formation, communication avec les laurentins et laurentines :

Afin d’informer les habitants, les outils de communication seront renforcés notamment via le site internet de la Commune. La distribution du magazine municipal sous forme « papier » sera limitée aux personnes ne disposant pas des outils informatiques leur permettant d’accéder facilement à l’édition numérique. Celles-ci devront se faire connaître. Un lieu commun où sera mis à disposition toute la presse écrite sous forme papier et numérique sera proposé aux citoyens.

Afin d’exercer pleinement leur droit à participer, les citoyens volontaires seront formés gratuitement aux différents enjeux locaux. Ils seront, prioritaires pour participer aux différents comités de suivi. La formation sera qualifiante (sous réserve de faisabilité de cette proposition au regard des enjeux nationaux de la formation continue).

Afin d’être informés au mieux des besoins des habitants, les comités de quartier seront dynamisés, des outils de remontées des informations seront créés. Les élus assureront des permanences avec obligation de répondre aux sollicitations des habitants que les réponses soient favorables ou défavorables. La confiance entre les élus et les citoyens doit être restaurée au-delà des convictions de chacun et de chacune.

Proposition issue de l’atelier :

  • Sur le modèle du Grand débat National, nous proposons un Grand Débat Laurentin tous les ans afin de permettre aux citoyens d’exprimer leurs souhaits, leurs doléances, leurs projets, leurs envies…sans aucune thématique. Les élus sont présents pour répondre à leurs questionnements.
Mise en place de projets sur proposition de collectifs citoyens.

Après validation de la « commission citoyenne », un collectif de citoyens pourra porter des projets financés dans le cadre d’un budget dédié. Ce « fonds citoyens » sera voté en conseil municipal lors du vote du budget primitif. Chaque projet sera limité financièrement afin de ne pas grever de manière trop importante l’enveloppe budgétaire annuelle

Création d’une commission citoyenne du budget.

Dans une Commune l’acte le plus important est le vote du budget primitif. Il conditionne l’ensemble des actes de la Commune. Afin de permettre aux citoyens d’évaluer de manière transparente les dépenses et les recettes de la Commune, nous créerons un comité du budget composé de volontaires ou de personnes tirées au sort sur les listes électorales. Celui-ci émettra un avis qui sera lu en Conseil Municipal lors du vote du Compte Administratif.

Création d’un Conseil Municipal des jeunes

Afin de donner le goût de la chose publique aux jeunes, nous créerons un conseil municipal des jeunes à partir de 11 ans. Celui-ci sera doté d’un budget dédié voté annuellement par la Commune.

La mise en œuvre de cette politique consistant à mieux associer les citoyens à la vie de la Commune exigera un changement radical des mentalités et des manières de fonctionner des élus et des agents municipaux. Afin de les accompagner dans ces transformations démocratiques, des agents seront spécifiquement affectés à ce travail. Il s’agira de spécialistes, compétents et formés à l’animation de la démocratie locale et participative.

Partager Partager ce contenu

Vous pourriez aussi aimer...

  • La République ensemble, la politique du quotidien...
  • Charte du candidat inclusif
  • Culture: parce que parfois, il est inutile de réinventer l'eau chaude, il suffit de regarder chez le voisin ce qui fonctionne bien...
  • Économie: notre réunion Zone Industrielle. Premiers éléments de notre programme économique
  • Atelier N° 2 Nos propositions concernant les moyens municipaux pour prévenir les violences faites aux femmes
  • Installons Ensemble, à Saint Laurent-du-Var, le développement durable
  • Signature de la charte du Printemps Républicain
  • A Saint-Laurent, le tissu associatif est garant du lien social, préservons le...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.